A Quand l’électricité Au Fuel Lourd ?

Au mois d’octobre prochain, la Centrale au Fuel Lourd de Vwadjuu devrait être terminée. C’est un investissement total de 41 millions de dollars financé par la République de l’Inde pour une capacité de production de 18 Megawatts. Il n’est pas sûr que pendant la campagne électorale annoncée, le pouvoir pourra se risquer à annoncer une date.

C’est le 22 février 2013 en Inde que la convention pour le financement de la centrale a été signé.

Pour une fois, s’il y a une responsabilité comorienne dans le retard, elle n’est pas de détournement d’argent, ni de vol de matériel. Elle se manifeste par un laisser aller total en tant que Maître d’Ouvrage. Au plus haut niveau gouvernemental, il n’ y a pas de suivi pour que les acteurs étrangers et les parties comoriennes respectent leurs engagements et obligations.

Les organisations internationales et les pays voisins s’intéressent de près à ce chantier. Cette future centrale de 18 Megawatts a été annoncée comme devant résoudre pour plusieurs années les besoins de la Grande Comore en énergie électrique et relancer l’économie.

Les déficiences se constatent chez les Indiens. Il y a 3 acteurs :

– Exim Bank, , la banque étatique, créée en 1985, qui appuie les intérêts indiens à l’étranger et à qui le gouvernement indien a confié les fonds.
– OIA (Overseas Infrastructures Alliance) une multinationale indienne privée, spécialisée dans la construction et les infrastructures, très présente en Afrique.
– BHEL (Bharat Heavy Electrical Limited) qui est une société publique. Les groupes électrogènes sont de la marque allemande MAN. Ils sont arrivés depuis des mois et prennent l’air à Vwadjuu.

OIA et BHEL sont les deux entreprises qui chacune dans son domaine, construisent la centrale. OIA est l’entreprise principale qui sous traite la partie équipements électriques à BHEL.

Exim Bank a arrêté les paiements à OIA parce que le chantier accuse un retard non justifié. Depuis février 2019, les entreprises n’envoient pas de planning des travaux. Exim Bank réfute les explications de OIA, qui avance que le problème provient de ce qu’elle ne peut pas « obliger » BHEL à livrer de planning de travaux.

HaYba a pu obtenir par nos correspondants indiens un relevé en anglais de 4 pages où sont exposés les points de vue des acteurs.
Exim Bank exige des plannings de travaux fiables avant de reprendre les travaux. On sourira en notant que parmi les raisons données par OIA pour le retard figurent une situation politique trouble, autour des élections présidentielles, qui auraient empêché l’achat de terre de remblai.

Si le retard de la construction du chantier est de la responsabilité des Indiens, une fois finie le problème restera entier, à moins que la partie comorienne n’ait réalisé d’ici là des travaux et installé des équipements absolument indispensables au fonctionnement de la Centrale. Comme nous l’avons vu, le gouvernement actuel ne peut pas porter seul le blâme, son prédécesseur n’a laissé aucune étude, aucune instruction pour la réalisation du chantier et le fonctionnement de la centrale.
Les professionnels comoriens et étrangers que nous avons consultés citent ces travaux qui reviennent à la partie comorienne :

– Un quai de débarquement du fuel lourd.
– Le système de refroidissement : il faut une ou des citernes et le système pour refroidir les groupes.
– la distribution : les équipements qui amèneront l’énergie produite au système de distribution de l’électricité à la clientèle. Un spécialiste étranger nous a posé cette question : – Y a t il un haut responsable politique qui suit ce chantier ?
Bonne question.

Ci dessous le montant du contrat revenant aux deux entreprises et les paiements déjà effectués par l’Exim Bank

Montant total du Contrat revenant aux 2 entreprises
USD 36.98 million USD

Total des Paiements effectués
USD 26.37 million 71.30%

Part du contrat revenant à OIA et Pourcentage payé
USD 18.98 million USD 11.80 million 62.17%

Part du contrat revenant à BHEL et pourcentage payé
USD 18.00 million USD 14.57 million 80.94%

Estimation de l’avancement des travaux : 56%

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *