Comores Telecom : Risque d’Extinction


Ce matin des agents de Comores Télécoms se sont révoltés et ont exigé le départ du directeur Archimède Ahamada M’sa

Depuis des mois, HaYba FM, revient régulièrement sur la quasi faillite de CT et du ras le bol des agents.
Souvenez-vous de l’épisode où les stations refusaient de leur livrer de l’essence et celle des bureaux paralysés par le manque d’enveloppe parce qu’il n’y avait rien dans les caisses pour en acheter.
Et le refus des médecins et des établissements de santé de traiter les agents aux frais de la mutuelle. La mutuelle n’honorait pas les factures parce que l’argent des cotisations, retenu à la source n’était pas reversé dans le compte de la mutuelle.
Ce matin, après la lecture du Yasin, imposé comme obligation quotidienne par le Directeur -sa seule innovation entrepreneuriale- des agents ont voulu bloquer son bureau jusqu’à ce que le gouvernement le révoque.
Malgré la colère générale, la majorité des agents n’a pas suivi, de peur d’être licenciés. Compte tenu du degré de politisation de la politique d’embauche, une grande partie des agents qui savent qu’ils sont là « à cause de la politique », attendent des signes que Beit Salaam commence à en avoir marre du Directeur Archimède, pour se joindre aux protestataires.
L’entreprise est au fond, et n’est pas prête de subir de bas en haut la poussée verticale égale au poids des fonds déplacés.
La situation est critique. SONOLEC/MAMWE, menace de couper le courant or les générateurs de secours sont déglingués. On parle d’une facture de 21 millions.
Le gouvernement a sa part de responsabilité dans la crise.
750 millions auraient été exigés de CT pour le paiement des salaires. Précisons que le personnel qui n’est pas fonctionnaire, comme dans les autre sociétés d’État, a été taxé de 10%, sans aucune base légale.
Le plus facile sera fait : établir la liste des agents qui revendiquent leurs droits pour les sanctionner. Il n’est pas du tout sûr que ce soit des opposants.

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *