haybafm 14 mai 2020


La première conférence hebdomadaire de la Coordination nationale contre le COVID19 a soulevé plus de questions qu’elle n’a apporté de réponses.
Le Haut Fonctionnaire plutôt indulgent aujourd’hui, juge que le Gouvernement peut mieux faire. Que disent les Amis de HaYba et les super fidèles du HF ?

« Ainsi pourrait on noter la performance du gouvernement comorien face à la crise liée à la pandémie du Covid-19. Une grande phase de déni suivie de lenteurs inexpliquées font craindre le pire dans la gestion de cette crise.

Juste à titre de rappel, le 16 mars 2020 le Directeur de l’OMS disait ceci « Pour prévenir les infections et sauver des vies, le moyen le plus efficace est de briser les chaînes de transmission. Et pour cela, il faut dépister et isoler. Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés. Et nous ne pouvons pas arrêter cette pandémie si nous ne savons pas qui est infecté par le virus. Nous avons un message simple pour tous les pays : testez, testez, testez. Testez tous les cas suspects.»

22 avril 2020, livraison du PCR. 13 mai 2020, 84 tests effectués alors que l’équipement disponible permettrait de faire plus d’une centaine de tests par jour et que l’on dispose d’au moins 5000 réactifs. Pourquoi tant de lenteurs? Quelle est la stratégie du gouvernement? À quelle phase de l’épidémie nous situons nous? Même à la simple question, combien de cas avérés, la réponse est confuse. 11, 17, 20 ? Et ces cas guéris mais testés négatifs , ils ont été guéris de quoi? Tout ça dans le communiqué faisant la situation du Covid. Est ce que cela veut dire que l’on traite les gens du Covid avant de les tester? Vraiment, un peu de sérieux messieurs-dames du Comité national de lutte contre le Covid.

Ou en est-on de l’acquisition des cartouches pour les machines geneXpert ? De la livraison de PCR sur les autres îles? Y a t-il sur les autres îles un laboratoire type INRAPE pour accueillir de nouveaux PCR? Doit on comprendre suite à la dernière conférence de presse nous expliquant la distribution du matériel reçu, qu’il y avait ZERO stock de masques, blouses, équipements de protection individuelle? Peut on être fixé sur le nombre de lits de réanimation et le nombre de lits d’hospitalisation réservés aux patients du Covid? Quel est le taux d’occupation? Combien de médecins mobilisés au niveau des structures de prise en charge et pour le suivi des cas à domicile et cas contacts? Y a t-il besoin de renforts? Combien d’ambulances disponibles?

Je reviens à cette clarification sur la prétendue non distribution du matériel de protection au personnel soignant. On nous explique donc qu’un rationnement s’imposait face à l’indiscipline des personnels soignants dans la gestion du matériel reçu. Soit! Mais donc vous nous expliquez qu’en cas d’hospitalisation, donc dans les cas supposés extrêmes, nous allons être dans les mains d’un personnel qui ne sait même pas quand il faut porter l’équipement? Et c’est supposé nous rassurer? Par ailleurs, quelles dispositions ont été prises pour la gestion des déchets hospitaliers?

Au milieu de tout ce brouhaha, on apprend l’arrivée du Covid-Organics. Remède? Médicament? On s’en fout, pourvu qu’on ait une occasion de célébrer, à plus ou moins 20 personnes, mais la police était sûrement occupée ailleurs. Ici aussi une communication incohérente. Visio-conférence ou notre PR congratule grassement son homologue et loue le génie de la pharmacopée malgache. Puis réception en grande pompe du « cadeau », qu’on a un peu sollicité quand même comme d’autres pays africains avant nous. Puis intervention du président du Comité Scientifique qui demeure prudent sur l’efficacité du produit, mais bon « un cadeau ça ne se refuse pas », prudence également affichée par le Coordonateur de la lutte contre le Covid qui indique que des investigations complémentaires devront être conduites (par qui? Quand?) avant de déterminer si et comment on pourra prendre le remède.

Beaucoup de questions, beaucoup trop de questions, peu de réponses, peu de lisibilité sur la stratégie gouvernementale. Tout un comité pour nous informer des entrées/sorties d’un hôpital ? Non, vous pouvez certainement mieux faire. N’oubliez pas que pendant ce temps, le virus continue de se propager et les masques de fortune que se procure maintenant une grande partie de la population paraissent un peu faibles comme riposte à l’épidémie »

Photos : Coordination nationale contre le COVID19.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*