haybafm 21 juillet 2020

.
Les Comoriens bloqués à Madagascar et en Tanzanie vont être rapatrier à leurs frais. Toutefois, contrairement à ce qui avait été annoncé, l’État va prendre en charge les tests et la prise en charge de 537 comoriens bloqués à Madagascar et en Tanzanie ainsi que leurs hébergement et soins en cas de test positif.
Ceux qui viendront plus tard après cette vague, paieront les tests et la prise en charge.
La question qu’on peut se poser est d’où sort ce chiffre de 537 personnes lorsque à Tananarive on nous dit qu’il y a 630 personne et 200 qui sont restés en Tanzanie après la 1ere vague de rapatriement ?
Si l’Etat ne va prendre en charge que 537 personne, ça veut dire qu’on va laisser sur le bord de la route 293 personnes qui devront payer plein pot pour retour au pays.
Alors qui va décider qui doit rentrer ou pas? Qui établit les listes officielles utilisées par les autorités ?
Sur la question du choix de la compagnie, en ce qui concerne Madagascar, le coordinateur a renvoyé la balle aux autorités malgaches qui ne verraient pas d’un bon œil qu’Air Mauritus puisse opérer chez eux alors qu’il y a des compagnies malgaches qui peuvent le faire.
Et de répondre à ceux qui prétendent que les Comores ont reçu beaucoup d’aide dans la lutte contre le COVID-19, que mise à part l’aide du milliardaire chinois Jack Ma, tous les autres dons sont en fait des prêts ou un retour sur investissement puisque l’Etat comorien paie des cotisations pour être membre de ces organisations. Il ne s’agit pas d’aumone.
Sur la facturation des tests, ils ne font que faire comme tout le monde. Les tests sont coûteux, il faut bien que quelqu’un paie la note.
Enfin le travail de la coordination se concentre en se moment sur la mise en place des mesures qui permettront de reprendre les activités économiques rapidement.

Photos Mahamoud Mohamed

HaYba FM la Radio Moronienne du Monde.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*