Le président Azali est allé constaté de visu la « liberation » de Mutsamudu

 

 

Le président Azali est allé constaté de visu la « liberation » de Mutsamudu. Toute la presse était là.

Et pour achever cette opération de communication, il a répondu aux questions de la presse.
Des  » armes lourdes » qui n’ont pas été trouvées, il a déclaré que les autorités chercheront ses armes pour assurer la sérénité des habitants d’Anjouan. Il a aussi indiqué que la clémence sera accordé à ceux qui rendrons volontairement les armes et pour les autres, la justice fera son boulot parceque, n’en déplaise a ses détracteurs, les Comores est un pays de « droit ».
Pour la question de la vacance du pouvoir avec la mise en résidence surveillée du gouverneur Salami, il a dit que la nouvelle constitution a prévu ce cas de figure et les dispositions seront prises dans les prochains jours.

Le bain de foule, les embrassades, les mains serrées, comme au cinéma.

Son message, il est chez lui à Anjouan, même pas peu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *