La jeunesse face aux élections.


Nous avons vu à Zilimadju un quartier sud de Moroni avec sept bureaux de vote, une banderole où la jeunesse lance un cri de rage : « Un jeune conscient ne se trompe pas deux fois. »
A Mtsudje, environ une centaine de jeunes déclarent ne pas soutenir la mouvance présidentielle et de la, le candidat Azali Assoumani.
« Nous l’avons toujours soutenu, mais en retour nous n’avons rien eu. »

Ces jeunes ne veulent pas que tout Mtsudje soit considéré comme le village de tous les postes gouvernementaux, alors que la situation des jeunes est la même que dans les autres villages du pays. D’autre part selon ces jeunes, le village ne compte aucune réalisation de l’état pendant les années de règne de Monsieur Azali Assoumani.
« Il n’y a que quelques personnes qui ont bénéficié ou bénéficient de son pouvoir avec leurs enfants, nous les voyons ici. »
Les jeunes du quartier Ngaani de Mtsudje se sont déclarés contre la CRC avec une banderole bien en vue.

Mitsudje chef lieu de la région de Hambu, lieu de naissance du Colonel, Président, proclamé Imam par le grand Mufti puis ces partisans aux élections de 2016, aujourd’hui candidat pour les élections présidentielles du 24 mars 2019, toujours chef suprême du parti politique CRC où certains sont prêts à se sacrifier, serait il possible que sa jeunesse ne soit pas du même avis ?
Ou est-ce une tactique pour se faire entendre, une manière de se faire remarquer pour goûter elle aussi à ce pouvoir considéré par la majeure partie du peuple comoriens comme de Mitsudje ?

Par Mohamed Soidroudine -Stayve.

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *