L’ANRTIC confirme l’augmentation des tarifs de télécommunications, applicable à partir du 1er décembre 2019


Ce mercredi 27 novembre 2019, l’autorité nationale de régulation des TIC ( ANRTIC ) a annoncé l’augmentation effective des tarifs de télécommunications à compter du 1er décembre.
Le Directeur de l’ANRTIC a indiqué que selon leur enquête, Comores Telecom vend à perte. L’opérateur aurait perdu plus de 50% de son chiffre d’affaire en 4 ans.
Le régulateur a déclaré que si Telma ne vend pas a perte, ce dernier a toutefois reconnu qu’il y a une destruction du marché, c’est-à-dire que le marché aurait perdu de sa valeur.
C’est à partir de ce constat et conformément à la loi, que l’ANRTIC a décidé d’encadrer temporairement les tarifs au détail appliqués par les opérateurs. Le régulateur estime être dans son rôle, la loi l’autorise à imposer une décision si un opérateur fixe des tarifs abusivement très bas où excessivement très haut, il doit impérativement intervenir pour réguler.
L’ANRTIC a aussi signalé qu’aucun des opérateurs ne s’est opposé à la décision.
L’autorité de régulation a admis son rôle de protéger les consommateurs mais n’a pas indiqué en quoi cette décision va leur être bénéfique. Le Directeur de l’ANRTIC a dit regretter la plainte de l’ACTIC, qui ne les a pas consulter avant d’agir. Il a réfuté l’argument que les Comores feraient partie des 15 pays où les télécommunications sont les plus chères .
A la question sur les bilans des deux sociétés, le Directeur a déclaré que ce sont des dossiers confidentiels qui ne peuvent pas être communiqués au public. Il n’a pas précisé quelle est la loi qui exempte ces deux sociétés de publier leurs bilans comme doivent le faire des entreprises, qu’elles soient privées ou qu’elles soient publiques.

L’ANRTIC n’a pas indiqué la durée de cette mesure supposée être temporaire. Comme c’est souvent le cas chez nous, le temporaire peut durer éternellement et le consommateur comorien payera la facture.

Les conférenciers étaient
M. Saïd Mouinou, DG de l’ANRTIC
M. Taoufiki Mbae, Directeur technique
M. Saïd Mohamed Abdoulwahab, département économique.

Par Kartwabi Mondoha.

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *