Les journalistes solidaires une énième fois devant la police en Solidarité pour un-e confrère/ sœur


Madame Tahamida Mze, directrice adjointe de HaYba, toujours en garde à vue. La police veut qu’elle leur donne la source de l’information sur le chronogramme des élections législatives, publié par HaYba FM. Pour les autorités ce serait un document hautement confidentiel, sans doute plus confidentiel que tout ce qui existe, car c’est la première fois que la confidentialité d’un document est invoquée contre un journaliste.
Oui vous avez bien lu, un chronogramme des élections, un document dont l’établissement doit se faire dans la transparence publique la plus totale.
Les confrères solidaires campent dans les escaliers de l’immeuble de la police judiciaire.
Avec eux Me Ali Abdallah Ahamed, chroniqueur judiciaire de HaYba FM.

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *