Pourquoi les candidats, l’opposition et les organisations de la société civile impliquées dans la gouvernance, restent passifs

Pourquoi les candidats, l’opposition et les organisations de la société civile impliquées dans la gouvernance, restent passifs face au refus du gouvernement de signer la demande de financement par l’ONU des 731 observateurs?

Sur la base du rapport de la mission dépêchée par son Secrétaire Général, à la demande du Président Azali, les Nations Unies, sont prêtes à financer la formation d’observateurs de la société civile qui seraient équipés pour la transmission instantanée des résultats de chaque bureau de vote.

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *