Quatre organisations de défense des droits des enfants mobilisées en soutien à la famille de la petite fille de 4 ans victime d’agression sexuelle par un « tonton », le dit « Civilisé ».


Civilisé , comparaissait hier en flagrant délit au Tribunal de Moroni pour agression sexuelle sur une petite fille de 4 ans. C’est un « tonton » de la petite fille, il l’accompagnait parfois à l’école.
La petite est rentrée à la maison, sa culotte à la main en répétant que tonton l’a déshabillée. Pour la maman, sa fille était sortie avec son tonton acheter des goûters.
Civilisé a reconnu les faits devant le tribunal. Les avocats et les organisations de défense des droits des enfants contestent que Civilisé soit jugé en flagrant délit et non en Assises. Selon eux, son méfait serait un crime.

Le procès s’est déroulé a huis clos à la demande des avocats de la victime et du procureur dans l’intérêt de l’enfant. Toutefois, le juge a autorisé la présence des représentants de 4 ONG dont Hifadhui, Mwana Tsi Wa Mdzima et Subuti Wambe, venues soutenir la victime et sa famille.
« La victime étant trop petite, elle aurait été perturbée par la foule. Par ailleurs, par la suite elle serait reconnue par tous. Pour sa propre sécurité, nous avons demandé le huis clos. » Nous a déclaré Mme Najda Saïd Abdallah de l’ONG Mwana Tsi Wa Mdzima.

Les avocats de la victime ont demandé la peine maximale requise pour un procès en flagrant délit, c’est à dire 7 ans. Le procureur les a suivis. L’affaire est en délibéré, le jugement sera rendu le 7 juillet prochain.

Dans la cour, une foule en colère exigeait un jugement exemplaire. Sur une banderole on pouvait lire : « Le viol d’un enfant est un crime contre l’humanité. Zéro tolérance »

À la question, quel est le message que vous voulez passez aux autorités judiciaires et à la population?

Voici la réponse de Mme Najda Said Abdallah écrite à HaYba FM:

« Le premier message à passer, c’est l’application stricte de la loi face à de tels crimes. Nous ne voulons aucune tolérance pour ces criminels. La loi est claire sur ce point là : ces actes sont qualifiés de crimes et doivent passer devant une Cour d’Assises avec des peines d’emprisonnement qui sont nettement supérieures aux peines de flagrant délit.
Nous ne pouvons pas être satisfait du procès d’aujourd’hui car pour commencer « Civilisé » n’a pas été considéré comme un criminel comme la loi l’indique. Ce qui est grave. La loi est piétinée sur des question sécuritaires très graves favorisant ainsi la montée de la criminalité. « Civilisé » a reconnu être conscient de la gravité de ses actes. Pourquoi un tel type reçoit des faveurs ? C’est ignoble.

Je lance un appel à toutes les mamans à tous les papas, et à toute la population en général pour une forte mobilisation contre ce fléau.
A toutes les autorités concernées, je vous en supplie, il est temps de prendre cette question en main pour trouver des solutions efficaces et pérennes.
Faisons des assises sur les violences et la protection des plus vulnérables. Ne déracinons pas notre société en laissant les criminels tuer nos enfants, notre espoir, l’espoir de tout un pays.
Un enfant victime de violences sexuelles garde toujours des séquelles même après une prise en charge complète.
Je fais un appel aussi aux autorités pour mettre en place des structures sérieuses et adaptées pour une prise en charge conséquente des victimes. Car pour la victime, souvent, le plus gros travail commence après le procès. Et ça dure des années.

Un violeur peut faire 7ans de prison, sortir, pendant que sa victime traumatisée passe sa vie à lutter pour se reconstruire. »

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *