haybafm 7 février 2020


Hier jeudi 6 février, la DGSC a mis les petits plats dans les grands pour la passation de service entre le Colonel Ismaël Mogne Daho, directeur sortant et le nouveau directeur, le Commandant Tachfine Ahmed.
Les hommes étaient en tenues impeccables. Le PNUD en parrain bienveillant, par la voix de sa Représentante, Mme Fenella Frost, a fait un plaidoyer aux autres partenaires afin qu’ils appuient cette direction dont le rôle est d’importance vitale pour la population. Il faut dire que le PNUD a profité de la cérémonie pour procéder à une remise d’équipements d’intervention d’urgence (casques, civières, échelles, trousses de 1èr secours,…) d’une valeur de 213 millions, un appui dans le cadre du projet résilience.
Le Ministre de l’intérieur a remercié le PNUD et s’est réjoui de son appui. Il a aussi rappelé que le métier de pompier est très dangereux et a appelé la population à la prudence afin d’éviter les catastrophes.
Après les discours, le Colonel Mogne Daho a passé le flambeau à son successeur. Ils ont échangé la poignet de main et l’accolade de circonstance.

La DGSC (COSEP) a désormais un directeur, après de long mois de vacances suite à la suspension du Colonel Mogne Daho consécutive à l’incendie de la BFC où le Cosep était arrivé avec beaucoup de retard. A l’époque, les excuses portaient sur le manque d’équipements et l’absence de trésorerie pour les dépenses courantes comme l’achat de carburant. Il y avait aussi le problème du numéro d’urgence, le 111, qui ne répondait pas souvent.

Le nouveau directeur de la DGSC a du pain sur la planche. Quel sera son plan pour redresser cette direction et faire en sorte qu’elle réponde aux besoins de la population ?
Hier, ses questions ont été passées sous silence.

Photos de Mdjomba Soule.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*