Discours d’Ouverture Par le Président Abdouraouf Hamidou du Rassemblement des Étudiants Comoriens en Médecine à Antananarive (RECMA) le Dimanche 05/01/2019 dans la salle de la faculté des sciences Ankatso.


Excellence Monsieur l’Ambassadeur de l’Union des Comores auprès de la République de Madagascar
Excellence Monsieur le Président de la CECOM
Messieurs les Présidents des associations sœurs de l’AECCAFS et des étudiants paramédicaux

Mesdemoiselles et Messieurs les présidents et représentants des associations insulaires
Mesdemoiselles et messieurs les présidents et représentants des micros associations régionales et villageoises
Honorable assistance, ASSALAM ANLAYKUM WA RAHMATULLAH WA BARAKATU
C’est avec joie et enthousiasme que je vous souhaite à tous et à toutes la bienvenue dans cette cérémonie. Nous sommes ravis de vous voire tous ici présents avec nous, pour assister à notre première édition de la « journée de l’étudiant comorien en médecine à Antananarivo ou j Journée de Rassemblement des Étudiants en Médecine à Antananarive (J RECMA)». C’est un honneur pour nous.

Mesdames, Mesdemoiselles et messieurs,
Avant tout, permettez-moi de présenter mes sincères remerciements à tous les jeunes acteurs et actrices qui ont œuvré, qui ont contribué physiquement et financièrement pour la réussite de cet événement. Leur dévouement sincère, Leur ambition sans faille, Leur engagement et Leur hardiesse excessive a servir l’intérêt général, nous ont permis de nous réunir pour un sujet qui preocupe tous les intellectuels, en particulier ceux de l’océan indien, mieux encore les intellectuels comoriens. Cette interrogation sujette est le problème du Flux migratoire sanitaire.
Ainsi, Je m’appuie à cette franche détermination, à ma qualité du président de cette association pour dédier cette réussite à l’ambassade de l’Union des Comores, à nos chers ainés internes qualifiants, nos thésards, nos internes, à tous les membres du RECMA et à nos partenaires externes à l’instar de l’association sœur AECCAFS.

Mesdames et Messieurs,
Les étudiants comoriens en médecine à Madagascar constituent les principaux acteurs du système de santé comorien. Plus de la moitié du personnel de santé de l’Union des Comores sont tributaires des universités et instituts de Madagascar. Actuellement nous comptons plus de 200 étudiants comoriens dans les différentes facultés de médecine de Madagascar dont plus de 80 à la faculté de médecine d’Antananarivo. Le jRECMA ou « Journée de l’étudiant comorien en Médecine à Antananarivo » est une occasion pour donner une image d’epinal qui presage un avenir tres proche radieux de la sante comorienne. Cette image de grandiose importance de ces étudiants, sur l’avenir de la santé comorienne reste le prototype, la premiere ebauche du survol du système de sante comorienne répondant aux attentes du comorien. C’est dans cette perspective que nous allons assister à une séance de remise d’attestation à ces braves lauréats de l’année comme gratitude de Leur engagement solennel. Parmi ces lauréats nous comptons plus d’une vaintaigne d’internes.
Monsieur l’ambassadeur, Ces internes seront Malheureusement condamnés à revenir généralistes au pays contre leur gré, en raison d’une accessibilité restreinte aux étudiants Comoriens sur les parcours de spécialisations. Messieurs, Je profite de cette occasion pour vous appeler à adjoindre cette cause a nos hautes autorités, Je vous adjure cordialement de nous rejoindre davantage pour interpeller ensemble et derechef les autorités comoriennes, sur la nécessité d’une solution adéquate, qui permettra à ces étudiants de continuer leurs études de spécialisation, car c’est en allant dans ce sens que nous allons claironner un systeme de sante qui sera en mesure parfaite aux citoyens comoriens. Eh oui, c’est ca et c’est justement ca que nous oserons espérer à l’avenir une promotion considérable du système de santé comorien, condition sine qua non à la réduction du flux migratoire sanitaire.

Honorable assistance,
La migration sanitaire des comoriens est un véritable fléau qui interpelle chacun d’entre nous. A la recherche de soins, des milliers des comoriens quittent leurs îles vers les pays voisins en majorité, voire même parfois au péril de leurs vie, en tentant de se rendre à Mayotte. Madagascar, pays voisin de l’Union des Comores, constitue comme vous le savez tous, la principale destination des patients comoriens. C’est pourquoi aujourd’hui, les étudiants comoriens en médecine à Antananarivo, ont encore une fois sorti du statut de spectateur, afin d’interpeller tout le monde sur ce fléau socio-économique. Je tiens ici à attirer l’attention de tout le monde, qu’aucune personnalité n’est visé ni favorisé par cette conférence. Ce n’est pas parce que nous sommes des étudiants en médecine que nous seront à la merci des inadvertances de certains personnels médicaux.
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,
Avant de clore mes propos, permettez-moi de réitérer mes remerciements les plus sincères, à tous ceux et celles qui ont œuvré de près ou de loin, à la réussite de cet événement. Mes remerciements s’adressent aussi, à vous tous, ici présent, De l’intérêt que vous avez voulu privilégier afin d’honorer par Vos présences cette journée spécifique.
Je vous prie d’accepter nos excuses pour tout incident qui serais ou sera commis pendant le temps que vous êtes et serez avec nous, car Comme l’a dit le prophète « koulou bani adama khatwa’ou wa khairou l’khatwa’ina altawabina »

Monsieur l’Ambassadeur, Mesdemoiselles et Messieurs les présidents des différentes associations ici présents, honorable assistance, je vous souhaite à tous de passer une agréable journée avec nous et c’est ainsi que s’achève mon allocution, BONNE ET HEUREUSE ANNEE
2020 A VOUS TOUS, je vous remercie de votre aimable attention.

Par Zabahou Abdou

Images par Abdouraouf Hamidou

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *