LA GUERRE DU BASMATI


ONICOR a commencé la commercialisation de « Kayiri », un riz Basmati. Selon l’Office, à une exception près, les variétés de Basmati vendus dans le pays, sont du simple riz de qualité supérieure. Grave accusation à laquelle doivent répondre les importateurs privés, notamment les supermarchés.

Pourquoi l’Office National d’Importation et de Commercialisation du Riz, créé pour assurer une disponibilité du riz populaire à un prix abordable, veut vendre du riz de luxe ?

Pour rappel, l’ONICOR avait connu une longue période où les pénuries d’un riz de mauvaise qualité (jusqu’à 40% de brisures) étaient fréquentes. La société fût stabilisé financièrement sous la gestion de M. Aladine Daroumi.
L’ONICOR retrouva alors une bonne réputation pour une disponibilité constante d’un riz populaire de meilleur qualité (15% de brisures).
Les indicateurs financiers de la société connurent de notable amélioration. Apparemment cette situation continue avec la nouvelle direction.

Alors pourquoi vouloir vendre du riz de luxe et concurrencer de ce fait les importateurs du privé ?

Pour répondre à cette question, Stayve Soidroudine Mohamed a interviewer M. Omardine Mohamed, le directeur commercial de l’ONICOR.

L’ONICOR a décidé de commercialiser du riz de luxe après avoir fait analyser le riz de luxe vendu aux Comores dans un laboratoire français.
Selon M. OMARDINE Mohamed, à l’exception de la marque Mahamoud 500, les autres riz de luxe ne répondent pas à la qualité Basmati.
Outre cette remise en cause de l’authenticité du riz vendu sous l’étiquette Basmati par les importateurs privés, le représentant de l’ONICOR nous apprend que le prix aux détail n’est pas encore fixé. Il varie chez les détaillants entre 950f et 1100f.
Pour la Société Nationale, il importe que le consommateur soit assuré que le riz qu’il paie très cher soit du vrai Basmati.

Pour le moment le Basmati « Kayiri » est importé du Pakistan.
« Kayiri » est selon M. Omar Mohamed, plus que de la vente de riz de luxe. L’ONICOR envisage à moyen terme de le conditionner sur place et à long terme de le décortiquer.

Sur HaYba FM 91,7 MHz, l’interview sera diffusée du lundi 3 au juin 2019, à 15h30.

Par Stayve Soidroudine Mohamed.

Author: haybafm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *